Le sous-bois primitif du parc de la Tête d'Or

Il est indissociable de la Fête des feuilles, qu'il a accueillie dès sa première édition, et en est son essence même car cette fête est née de la volonté des jardiniers de ne plus ramasser les feuilles mortes et de la sensibilité d'un collectif d'artistes.